Créer une capsule vidéo

Qu’est-ce qu’une capsule vidéo ?

Exemples de production de capsules vidéo

Capsules vidéos produites par les élèves

Outils pour créer des capsules vidéo

Conseils pour les enregistrements audio

Utiliser les smartphones des élèves

Les smartphones des élèves sont toujours disponibles, contrairement aux micros-casques pour ordinateur ! L’appareil doit être tenu au plus près de la bouche du locuteur pour avoir un enregistrement audio clair et suffisamment fort pour couvrir les éventuels bruits environnants.

Un ou plusieurs locuteurs ?

Selon le type de capsule vidéo, plusieurs élèves d’une même équipe peuvent enregistrer une partie du commentaire audio. Une capsule vidéo montrant les élèves en interview ou en explication peuvent également intervenir. Cependant, une seule voix pour une capsule est préférable pour maintenir une continuité du commentaire audio pour l’utilisateur.

Utiliser les apps d’enregistrement audio fournies par le système d’exploitation

Les systèmes d’exploitation iOSTM et AndroidTM proposent une app par défaut pour enregistrer la voix. Il faut prioritairement utiliser ces apps qui, en plus de bien fonctionner, permettent de partager les enregistrements par tous les moyens connus (les apps tierces monnayent en général cette fonctionnalité) : AirDropTM (iOSTM), Bluetooth, Internet. Le principe est de sauvegarder l’enregistrement audio sur le terminal nomade et de l’envoyer sur le terminal de l’enseignant par un de ces moyens.

Conseils pour les enregistrements vidéo

Le matériel de tournage

Aujourd’hui, plusieurs possibilités s’offrent à la classe :

  • un appareil photo numérique fait parfaitement l’affaire. Quelle que soit la marque et le modèle, tous filment au format HD (1920 x 1080 pixels ou 1080p). Certains peuvent être adjoints d’un micro qui remplace la prise micro intégrée, souvent moins bonne parce que placée sous la coque de la caméra, sensible à tous les bruits internes à l’appareil, et sans possibilité de réglage fin en cas de variation de volume d’enregistrement (effet de « pompage »). Dans le cas d’un tournage avec ce type de matériel (interview, journal télévisé, reportage, etc.), un enregistreur numérique peut être remplacé par les smartphones utilisant l’app d’enregistrement audio, placé près de la bouche (en direct ou via le micro-casque du téléphone) ;
  • des établissements scolaires peuvent être dotés de tablettes tactiles. Dans ce cas, l’app d’enregistrement vidéo fait parfaitement l’affaire. Sur iOSTM, l’app gratuite iMovieTM permet à la fois l’enregistrement audio/vidéo, audio seul, mais également le montage et l’encodage de la vidéo finale ;
  • les élèves peuvent apporter leur propre smartphone. Sur iOSTM, iMovieTM permet de filmer, tout comme l’app Appareil photo intégrée. Sur AndroidTM, l’app Camera permet également de filmer.

Le tournage

Les règles élémentaires de tournage sont détaillées dans le document intitulé Tourner et monter avec iMovieTM (iOSTM) iMovie

Certains autres éléments doivent être respectés pour pouvoir réaliser les tournages et s’assurer que les étapes de production ultérieures se dérouleront dans les meilleures conditions :

  • dans la mesure du possible, le tournage doit être réalisé rapidement, surtout s’il est effectué en lumière naturelle. En effet, si l’éclairage doit rester constant durant toute une séquence, le déplacement de la Terre par rapport au Soleil va faire changer la direction et l’intensité de l’éclairement de la scène. Un tournage qui prend trop de temps risque, au moment du montage, de présenter des séquences discordantes du point de vue de la luminosité et de la direction de l’éclairage ;
  • afin d’avoir des repères pour le montage, spécialement pour le calage de l’enregistrement audio réalisé par un autre appareil ou pour celui d’une musique, il est important que le tournage d’une scène avec des individus commence avant le début de la séquence proprement dite. Ce début peut être marqué par un clap, caractéristique des tournages de films, réalisé simplement en claquant des mains. Ce repère visuel et sonore, enregistré simultanément sur tous les appareils utilisés au moment de la prise de vue, sera aisé à repérer sur les enregistrements ;
  • de même, un clap de fin de tournage de séquence peut être utile. L’expérience montre que si ce clap de fin n’est pas indispensable, le fait que la caméra continue de tourner quelques secondes après la fin de la séquence l’est beaucoup plus ! En effet, au montage, une coupure abrupte peut apparaitre si le caméraman coupe l’enregistrement au moment de la fin de la séquence. Il vaut mieux laisser la décision de la coupure au montage.

L’encodage

L’encodage est la partie la plus simple de la production. Il consiste à produire un seul fichier vidéo avec l’ensemble des médias montés ensemble. Sur un logiciel de montage sur ordinateur, les conteneurs (formats) à privilégier sont les MP4 et WEBM, reconnus par l’ensemble des navigateurs web. Pour iMovieTM, et plus généralement pour les plateformes de la marque AppleTM, le format MOV est celui proposé par défaut. Il est cependant bien reconnu par les navigateurs actuels.

Les films ayant pu être tournés sur des smartphones/tablettes différents, il est conseillé d’utiliser les caractéristiques techniques suivantes pour la vidéo finale :

  • une définition de 1080p, soit le format HD (1920 x 1080 pixels), même si certaines apps ne proposent que le format Full HD (720p, soit 1280 x 720 pixels) ;
  • un débit de 25 images par seconde.

Certaines vidéos seront donc agrandies avec une petite perte de qualité, mais cela reste invisible tant que la capsule complète n’est pas visionnée en définition HD.